Créer un nouveau blog :

A propos de ce blog


Nom du blog :
philippehoubart
Description du blog :
"Pour mon malheur et pour ma joie, peut-être, je place les choses selon mes amours" (Pablo Picasso)
Catégorie :
Blog Blogzine
Date de création :
07.04.2010
Dernière mise à jour :
24.04.2014

RSS

Rubriques

>> Toutes les rubriques <<
· Ailleurs (reportages, fonds de tiroirs) (47)
· Balades en Picardie (reportages) (37)
· Copinage (sites et blogs amis) (6)
· Évelyne Hoornaert (hommage posthume) (207)
· Histoire et archéologie (14)
· Interviews (9)
· L'Irlande de Bruno Ravalard (68)
· La saga des Houbart (31)
· La tribu Houbart (101)
· Mes photos : Bretagne (28)
· Mes photos : divers (34)
· Mes photos : Giverny (12)
· Mes photos : Jura (37)
· Mes photos : Tunisie (42)
· Mes photos : Venise (15)
· Musée virtuel (19581)
· Poésie (41)
· Vagabondages : mes bords de mer (693)
· Vagabondages : mes îles (518)
· Vagabondages : mes lacs (243)
· Vagabondages : mes montagnes (716)
· Vagabondages : mes parcs et jardins (428)
· Zoo perso (73)

Navigation

Accueil
Gérer mon blog
Créer un blog
Livre d'or philippehoubart
Contactez-moi !
Faites passer mon Blog !

Articles les plus lus

· Mes lacs : Guéry
· La "Route du Poisson"
· Musée virtuel : Piranese
· Musée imaginaire : Léonard Foujita
· Mes montagnes : La Pierre-Qui-Vire

· Mes îles : Jersey
· Musée imaginaire : Robert Doisneau
· Mes montagnes : Puy Pariou, Puy de Dôme
· Mes îles : les îles du lac de Constance
· Musée imaginaire : Max Ernst
· Musée virtuel : Séraphine Louis (Séraphine de Senlis)
· Musée imaginaire : Antoni Gaudi
· Le wagon de l'Armistice : vrai ou faux ?
· Tous les chemins mènent à Samarobriva
· En forêt de Crécy sous les vieux chênes

Voir plus 

Statistiques 23179 articles


Thèmes

gauguin ksar ghilane tunisie vuillard

Derniers commentaires

chauvin ? certainement et à juste titre. tu défends ce que tu aimes et tu peux comparer. j'a i vu des sources
Par Serge, le 13.04.2014

corot était de toute évidence posté au hameau de pinchefalise, avec saint-valery-s ur-somme en arrière-plan. h
Par philippehoubart, le 29.03.2014

a incorporer immédiatement au sdece
Par serge, le 16.02.2014

nice pichttp://djer bien.centerblo g.net
Par djerbien, le 15.02.2014

pas banal. on est loin des portraits commandés par les nobles et les bourgeois.rien d'honorable dans la pose e
Par Serge, le 10.02.2014

Voir plus

RSS
Recherche

Mes lacs : Ksar Ghilane

Mes lacs : Ksar Ghilane

Publié le 13/06/2011 à 09:36 par philippehoubart Tags : ksar ghilane tunisie
Mes lacs : Ksar Ghilane

Voici le deuxième rendez-vous de l'Histoire avec Ksar Ghilane. Il est écrit sur la plaque de la colonne : "Ici, du 23 février au 10 mars 1943, la colonne du Général Leclerc et la Force L, venues du Tchad, ont soutenu victorieusement l'assaut des forces ennemies, leur infligeant des pertes sévères".

Leclerc, venu du Tchad, avait pénétré en Libye et vaincu les Italiens à l'oasis de Koufra grâce à une ruse de guerre : en faisant tourner et canonner sans cesse ses blindés autour de l'oasis, il avait fait croire aux ennemis, bien supérieurs en nombre, qu'ils étaient encerclés. Ils se sont rendus. La colonne a ensuite conquis le Fezzan, soit le tiers de la Libye, qui est resté sous administration française jusqu'en 1951, puis est entrée en Tunisie et son premier contact (victorieux) avec l'Afrika Korps a donc eu lieu à Ksar Ghilane. Puis la Force L est devenue la 2e Division Blindée, elle a participé à la libération de Tunis aux côtés de Montgomery, s'est embarquée pour l'Angleterre, et l'on connaît la suite : le Débarquement, la libération de Paris et Strasbourg, et l'épopée se terminera au nid d'aigle d'Hitler, à Berchstesgaden.

Le destin de Leclerc devait retrouver Ksar Ghilane en 1947. Inspecteur général de l'Afrique du Nord, il s'envolait d'ici le 28 novembre, et son avion s'écrasait quelques heures plus tard en Algérie.

L'ingénieur et géologue Conrad Kilian, chargé des prospections pétrolières au Fezzan, a accusé les Britanniques de l'avoir éliminé pour mettre la main sur le pétrole libyen. Il est lui-même mort dans des conditions restées énigmatiques, en 1950.

Aujourd'hui, Français et Britanniques bombardent la Libye, où il a toujours évidemment du pétrole...


:: Les commentaires des internautes ::

philippehoubart le 16/06/2011
La plaque a été mitraillée (elle porte toujours les impacts de balles) et les plaques de marbre qui recouvraient la colonne brisées, sans doute par des anciens de l'Afrika Korps. Le monument a été restauré par les autorités tunisiennes. La mémoire de Leclerc est respectée en Tunisie, beaucoup moins que celle de la présence allemande dont on garde là-bas un souvenir cuisant (voir l'histoire de la route des oasis de montagne). Ce qui n'a guère changé, puisque les actuels vacanciers allemands se singularisent surtout par leurs saouleries et leur fréquentation du tourisme ******. Les professionnels tunisiens du tourisme avouent leur préférence pour les Français, même si ces derniers sont emmerdants parce qu'ils veulent tout voir et tout savoir, mais ils avouent leur détestation des touristes italiens, allemands et anglo-saxons, qui se comportent comme des ploucs méprisants.
http://philippehoubart.centerblog.net


philippehoubart le 01/07/2011
Leclerc est mon voisin. Son château de Tailly (1) est à quelques kilomètres de chez moi. Son fils Hubert Leclerc de Hauteclocque a aménagé un petit musée dans les communs, on y voit notamment d'étonnants vitraux consacrés à son père. Si je tombe un jour sur lui, je lui demanderai l'origine véritable du pseudo Leclerc adopté par Philippe de Hauteclocque quand il a rejoint de Gaulle à Londres (pour ne pas causer de tort à sa famille restée en France), car il y a plusieurs versions qui finissent par former une légende. Celle qui me semble la plus plausible (et à vrai dire la plus sympa) est celle qui veut que Leclerc soit le nom d'un garde-chasse des Hauteclocque qui aurait initié le jeune Philippe à la forêt (première richesse de la famille) et à la chasse. Si c'est vrai, on a le cas unique d'une famille noble adoptant un nom roturier, puisque la Maréchale et sa descendance ont obtenu de s'appeler "Leclerc de Hauteclocque".
En tout cas, au cimetière de Belloy-Saint-Léonard, village natal du Maréchal (juste à côté de Tailly), la majorité des tombes porte le nom de LECLERCQ : c'est bien un nom du coin, il suffisait d'enlever le Q qui aurait pu prêter à sourire auprès des imbéciles.

(1) La commune porte le nom grotesque de TAILLY-L'ARBRE-À-MOUCHES, résultant de la fusion de deux hameaux, Tailly et L'Arbre-à-Mouches. J'ai lu des idioties au sujet de ce nom, on parle d'un gibet où les cadavres attiraient les mouches... beurk ! La réalité est plus sympathique : c'est la transcription malheureuse, par un crétin scribouillard ministériel, de "l'arbre à muches", c'est-à-dire, en picard, "à cachettes". Il devait s'agir d'un arbre creux où l'on pouvait se cacher. Je ne comprends pas pourquoi la municipalité de Tailly ne demande pas au Conseil d'État de changer de nom. TAILLY-LECLERC, ou TAILLY-MARECHAL-LECLERC, ça aurait une autre allure.
Je connais d'autres cas de transcriptions débiles par des fonctionnaires stupides. Je cite de mémoire :
- tout près de chez moi encore, FONTAINE-LE-SEC, qui doit son nom à une source intermittente (dont la rivière coule en principe en bas de chez moi) ; les gens doivent se dire : pauvres Picards attardés, ils ne savent même pas que fontaine est un mot féminin. Pas du tout ! le nom véritable, en picard, est "Fontaine el'séque", c'est-à-dire Fontaine-la-sèche ! c'est qui l'idiot, dans l'affaire ?
- En Isère, le train pour Grenoble passe par SAINT-ANDRÉ-LE-GAZ. Vous pouvez chercher les gazomètres : il n'y en a jamais eu. C'est encore une mauvaise transcription de LE GAS, c'est-à-dire le gué.
- Dans le Jura, un joli village porte le nom de LONGCOCHON. Encore une connerie administrative : c'est en réalité LONG COUCHANT, parce que dans le coin, vu sa situation, c'est l'endroit où le soleil se couche le plus tard.
Etc. etc. Mais le plus incompréhensible, c'est que les municipalités s'inclinent devant le fait accompli, alors qu'il suffit de faire une demande argumentée au Conseil d'État.
http://philippehoubart.centerblog.net